La désinformation et son incidence sur les processus démocratiques

Visionnez l’enregistrement de l’événement (en anglais seulement)

 

Aperçu de l’événement

Un événement en personne intitulé « La désinformation et son incidence sur les processus démocratiques » a eu lieu le 26 avril 2022, de 16 h 30 à 18 h (HAEC). Il s’est déroulé au siège social de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale, situé à Strömsborg 1 à Stockholm (sur invitation seulement), et a été diffusé en direct et enregistré.

La désinformation est l’une des grandes priorités de la présidence de l’Institut, et le Canada se concentre sur les difficultés qui y sont associées, à savoir celles qui touchent les gouvernements et les sociétés, y compris les groupes marginalisés et vulnérables ainsi que les organisations de la société civile.

Cet événement public visait à faciliter une discussion sur la façon dont la désinformation contribue au déclin de la démocratie à l’échelle mondiale et les mesures que peuvent prendre les gouvernements pour réagir et renforcer leur résilience face à ce phénomène. Des études de cas en Suède, au Myanmar et au Canada ont été discutées et comparées pour illustrer les effets marqués que les tactiques de désinformation peuvent avoir dans différents contextes.

Jason LaTorre, ambassadeur du Canada en Suède, a prononcé le mot d’ouverture, tandis que Kevin Casas-Zamora, PhD, secrétaire général, Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale, a prononcé le mot de la fin. Les panélistes comprenaient Serge Blais, directeur général du Laboratoire sur l’intégrité de l’information de l’Université d’Ottawa; Mikael Tofvesson, chef des opérations à l’Agence suédoise de résistance psychologique; et Thin Lei Win, journaliste primé du Myanmar, basé à Rome. Alberto Fernandez Gibaja, agent principal de programme sur la technologie et les politiques, Politique publique de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale, a été le modérateur de la discussion.