Nos partenaires

 

 

Network Contagion Research Institute (Université Rutgers)

Le Network Contagion Research Institute (NCRI) est le plus grand spécialiste mondial de la détermination et de la prévision de la menace et de la propagation de mésinformation et de désinformation sur les plateformes de médias sociaux. Déterminé à cerner rapidement les menaces émergentes, le NCRI prévoit les risques afin de permettre aux partenaires d’être proactifs en se protégeant contre les fausses informations qui créent de la méfiance, ce qui à son tour a une incidence sur les institutions, les marchés de capitaux et la santé et la sécurité publiques.

 

 

Programme de sécurité de l’information et de cybersécurité de l’Institut de développement professionnel de l’Université d’Ottawa

Ce programme fournit un examen complet des concepts, des compétences, des outils, des techniques et des pratiques exemplaires du monde réel en matière de sécurité de l’information et de cybersécurité.

Dirigés par des experts de l’industrie, les cours suscitent la réflexion et aident les participants à naviguer dans les systèmes d’information et de cybersécurité très complexes et diversifiés ainsi qu’à communiquer et à relever des risques et des défis.

 

 

Digital Forensic Research Lab du Conseil de l’Atlantique

Le Digital Forensic Research Lab (DFRLab) du Conseil de l’Atlantique a opérationnalisé l’étude de la désinformation en exposant les mensonges et les fausses nouvelles, en documentant les violations des droits de la personne et en renforçant la résilience numérique dans le monde entier.

Sa mission se définit comme suit :

  • Cerner, exposer et expliquer la désinformation où et quand elle se produit à l’aide de la recherche dans les sources ouvertes;
  • Promouvoir la vérité objective comme fondement du gouvernement du peuple, pour et par le peuple;
  • Protéger les institutions et les normes démocratiques contre ceux qui chercheraient à les miner dans l’espace numérique;
  • Créer un nouveau modèle d’expertise qui peut s’adapter aux répercussions et aux résultats concrets;
  • Favoriser la résilience numérique à une époque où les humains sont plus interconnectés qu’à n’importe quel autre moment de l’histoire en créant le premier axe mondial d’analystes numériques, qui suivent les événements liés à la gouvernance, à la technologie et à la sécurité, ainsi qu’un réseau d’#EnquêteursNumériques.

 

 

National Endowment for Democracy

La National Endowment for Democracy (NED) est une fondation indépendante à but non lucratif vouée à la croissance et au renforcement des institutions démocratiques mondiales. Chaque année, la NED octroie plus de 2 000 subventions pour soutenir les projets de groupes non gouvernementaux à l’étranger qui travaillent à atteindre des objectifs démocratiques dans plus de 100 pays.

Depuis sa fondation en 1983, la NED collabore aux luttes démocratiques partout dans le monde, tout en devenant une institution multidisciplinaire qui sert de plaque tournante pour des activités, des ressources et des échanges intellectuels auprès de militants, de praticiens et d’universitaires d’États démocratiques à l’échelle mondiale.

 

 

Commission internationale de juristes, Section canadienne

En tant que section canadienne de la Commission internationale de juristes (CIJ) basée à Genève, la CIJ Canada fait la promotion de la primauté du droit, des droits de la personne et de l’indépendance de la magistrature au Canada et dans le monde depuis 1958. La CIJ fournit une expertise juridique pour veiller à ce que les développements dans le droit international adhèrent aux principes des droits de la personne et que les normes internationales soient mises en œuvre au niveau national.

 

 

FX Innovation

FX Innovation est un leader canadien de la transformation numérique grâce à son expertise en infonuagique et intelligence artificielle. L’entreprise emploie des systèmes de type « apprentissage profond » et comprend comment « les réseaux de neurones profonds imitent le cerveau humain en recherchant des modèles dans de grandes bases de données » (livre blanc d’Innovation FX, 2021). C’est précisément le type de connaissances qui est nécessaire pour aider à développer de nouveaux outils et approches afin de détecter et de contrer la désinformation.

 

 

Laboratoire de formation et de recherche d’IBM et de l’Université d’Ottawa (Cyber Range)

Situé dans le Cybercarrefour de l’Université d’Ottawa, le Laboratoire de formation et de recherche offrira des innovations, de la formation et une expertise essentielles en matière de sécurité dans les deux langues officielles en vue d’aider à perfectionner la main d’œuvre qualifiée en cybersécurité du Canada au sein du gouvernement, de l’industrie et du milieu universitaire. Travaillant en collaboration avec l’équipe mondiale du laboratoire de cybersécurité d’IBM pour la planification, la conception et la diffusion de contenu, le Laboratoire permettra aux utilisateurs d’exécuter une série de cyberattaques et de cybermenaces simulées à l’aide de technologies et d’outils ultrasophistiqués, reproduisant des mises en situation réelles visant ainsi à améliorer leur préparation. Le Laboratoire offre aux participants une formation sur la façon de planifier, de gérer et de contenir un cyberincident ainsi que d’y répondre et d’y remédier correctement, de sorte qu’ils soient en mesure de comprendre les compétences et la préparation nécessaires pour anticiper les menaces actuelles et futures et de se défendre contre elles.

 

 

Institute of Future Studies

L’Institut est une fondation de recherche indépendante où des chercheurs de différentes disciplines des sciences sociales mènent des recherches sur des questions qui revêtent une grande importance pour l’avenir de notre société.

L’Institut exerce deux missions principales. La première consiste à mener des études futurologiques, à promouvoir une perspective tournée vers l’avenir dans la recherche suédoise et à appliquer et développer une théorie et une méthodologie appropriées. Ses recherches sont guidées par des programmes, dont le programme actuel comprend des recherches sur les changements climatiques, les nouvelles technologies, les préjugés qui sous-tendent les actes humains, le bien-être des jeunes ainsi que les décideurs et leurs décisions éventuelles. Les chercheurs de l’Institut mènent principalement des recherches dans ce programme. La deuxième mission de l’Institut est de faciliter une discussion ouverte et large sur les possibilités et les menaces liées au développement social futur. Pour ce faire, l’Institut organise des séminaires, publie des rapports et communique les travaux de recherche dans des bulletins ainsi que sur Facebook, Twitter et son site Web, mais aussi en faisant participer les chercheurs à des débats, en consultant des politiciens, des agences gouvernementales et des entreprises et en partageant leurs connaissances via les médias publics.